Les migraines

Céphalées par crises durant de 4 h à 72 h, le plus souvent unilatérales, pulsatiles, aggravées par les activités physiques, parfois associées à des nausées, vomissements, photophobie, phonophobie.
Elles peuvent être précédées de signes neurologiques transitoires, appelés aura, se développant sur plus de 4 mn, et durant moins de 60 mn. L'aura est le plus souvent visuelle (migraine ophtalmique), mais peut être sensitive, ou aphasique.
Ces symptômes peuvent se combiner entre eux.

Voir les fiches

 

Les céphalées de tension

La céphalée de tension épisodique:

Céphalée durant moins de 15 jours par mois, et moins de 180 jours par an, à tvpe de pression, de serrement, non pulsatile, de localisation bilatérale, sans aggravation lors des activités physiques.

La céphalée de tension chronique:

Céphalée présente au moins 15 jours par mois et durant au moins 6 mois par an, avant les caractéristiques cliniques de la céphalée de tension épisodique.

Les Céphalées d'abus médicamenteux:

Intrication de plusieurs modalités céphalalgiques, entraînant la prise chronique d'antalgiques, et par là même, l'auto-entretien des céphalées.

Voir les fiches

 

L'algie vasculaire de la face

Episodique:

Algie unilatérale de la région orbitaire durant de 15 à 180 mn et se répétant 1 à 8 fois/jour, associée à des signes vasomoteurs (rougeur conjonctivale, larmoiement, rhinorrhée). La répétition quotidienne des crises allant de 7 jours à 1 an (en moy.: 2 semaines à 3 mois), et séparée par des intervalles libres de 14 jours ou plus, est appellée salve.

Chronique:

Même description clinique que l'algie vasculaire de la face épisodique. Par contre les crises se répètent pendant une période de plus d'un an, sans rémission, ou avec des rémissions durant moins de 14 jours.

Voir les fiches

 

La névralgie du trijumeau

La névralgie du trijumeau est une douleur unilatérale de la face.
Elle est caractérisée par des accès douloureux à type de décharge électrique, limités aux territoires d'inervation de 1 ou plusieurs branches du nerf trijumeau.
La douleur dure de quelques secondes à moins de 2 mn, peut être déclenchée par le fait de se laver, de se raser ou de fumer, de parler ou de se brosser les dents, mais peut survenir également spontanément.
La douleur apparaît et disparaît brusquement et peut se calmer durant des périodes de durées variées.

Voir les fiches